TURCOT : les montréalais seront consultés sur une vision large des quartiers

L’administration montréalaise souhaite que la planification des secteurs Turcot/Lachine-Est aboutisse à un aménagement intégré. Ceci est une belle occasion de faire valoir les besoins des quartiers, de se concerter et de mieux les connecter en transport actif et collectif.

Le projet Turcot a conduit à déplacer l’emprise des voies autoroutières et des voies de chemin de fer ce qui désenclave près de 300 000 m2 de terrains. L’utilisation n’est pas encore définie et les citoyens et groupes seront consultés sur l’avenir de ces terrains. La vocation future de la cour Turcot sera ainsi questionnée et la dalle-parc sera aussi à l’ordre du jour. Une infrastructure essentielle pour le développement harmonieux du secteur  puisqu’elle permet de franchir la frontière urbaine de Turcot s’étirant sur une dizaine de kilomètres. Cette démarche tiendra aussi compte de la planification de l’écoterritoire de la Falaise Saint-Jacques. Enfin, cela permettra d’intégrer à la réflexion l’avenir de l’échangeur St-Pierre et des terrains de Lachine Est. L’élaboration du plan de développement du secteur Turcot/Lachine-Est par la ville de Montréal sera un exercice essentiel à la cohésion des quartiers et à leur viabilité.

En amont des consultations officielles, une matinée d’échanges et de concertation organisée par le CRE-Montréal se tiendra le 16 février 2017 à la Maison du développement durable.  

Événement gratuit, inscription obligatoire: http://bit.ly/2DB5HxH

Le gouvernement doit tenir ses promesses

Suite à l‘annonce de consultations sur la dalle-parc et sur une vision large des quartiers une matinée d’échanges et de concertation est organisée par le CRE-Montréal, celle-ci se tiendra le 16 février 2017 à la Maison du développement durable.  Événement gratuit, inscription obligatoire: http://bit.ly/2DB5HxH

Dans les dernier mois et les dernières années, le Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal) avec différentes organisations, récemment regroupées au sein de la Coalition Dalle-Parc pour tous, a posé différents gestes auprès des décideurs.

Voici un résumé de l’historique du dossier:

Après plusieurs démarches formelles auprès des décideurs municipaux et provinciaux afin de leur demander que la dalle-parc prévue au Plan 2010 soit réintégrée dans le projet de réfection de l’échangeur Turcot.

Après la formation d’une coalition d’organismes et la réalisation d’une déclaration signée par une soixantaine d’organisations et rendue publique en 2016;

Après des réponses floues du gouvernement provincial quant à sa position et la raison de la disparition de cet élément structurant dans l’aménagement de l’échangeur;

Une mobilisation sociale s’est tenue,  tout au long du printemps 2017, visant à montrer aux décideurs que les besoins des piétons et des cyclistes sont importants.

La campagne s’est articulée autour de différents volets:

Il est toujours possible d’Écrire aux députés pour leur demander de s’engager à construire la dalle-parc dans des délais raisonnables!

Malgré ces actions, le flou persiste encore sur l’échéancier, la localisation et le financement de la dalle-parc. Des consultations ont été annoncées en novembre 2017 sans qu’on sache quand celle-ci auront lieu, par qui elle seront orchestrées et quelles en seront les modalités. Pour la Coalition dalle-parc pour tous! le tracé dans l’axe Cavendish et Irwin est une évidence et assez de temps a été perdu, c’est pourquoi une campagne d’envoi de carte postale vise à interpeller les députés et ministres pour que ceux-ci s’engagent concrètement et rapidement.

 

 

Lettre ouverte au Premier-Ministre, Signée par plus de 60 personnalités et représentants

Montréal, le 30 novembre 2016.

Lettre ouverte au premier ministre du Québec

*Signée par une soixantaine d’organismes dont la liste apparaît au bas de la présente lettre

Objet: Le gouvernement doit respecter son engagement pour la dalle-parc Turcot

Monsieur le Premier Ministre,

Nous sommes des citoyens, des chercheurs ainsi que des représentants économiques, sociaux, du milieu de l’environnement ou encore de la santé, et nous vous demandons de respecter l’engagement que votre gouvernement a pris lors du réaménagement de l’échangeur Turcot.

Dans le projet de réaménagement de Turcot, il y avait à l’origine l’aménagement d’une dalleparc visant à permettre les déplacements à pied et à vélo, mais voilà que cette dalle-parc a disparu des plans!

Pourtant, le projet Turcot a été « vendu » à la population avec une dalle-parc qui contribuerait à rétablir les liens entre les quartiers, mais aussi entre ces derniers et les espaces verts afin de favoriser les déplacements actifs. Dans ce sens, la dalle-parc nous apparaît indispensable afin de connecter la falaise Saint-Jacques, la cour Turcot et le Canal-de-Lachine. Ce lien trouve également tout son sens dans l’optique de la création d’un grand espace vert au cœur de la cour Turcot, espace immense à aménager situé à quelques minutes à peine du centre-ville.

Les infrastructures autoroutières ont créé au fil des décennies des frontières urbaines majeures entre le centre-ville et les quartiers résidentiels. Nous avons l’occasion, en redessinant les autoroutes, de réparer les failles du passé en permettant une meilleure circulation interquartier à pied et à vélo.

Comment expliquer que la dalle-parc présentée au départ ait été retirée des plans? Cet aménagement ne représente qu’environ 1 % du budget de réalisation du projet de reconstruction de l’échangeur Turcot. À l’ère où nous aménageons les villes du futur en misant sur les transports actifs et collectifs, il est difficilement acceptable que cet aménagement piéton-cycliste soit sacrifié.

Pour la santé des populations, pour l’équité des usagers et, surtout, pour honorer vos engagements, nous vous demandons de réintégrer la dalle-parc au projet de réaménagement de l’échangeur Turcot comme prévu initialement.

Nous vous prions de recevoir, Monsieur le Premier Ministre, nos plus sincères salutations.

Signée par :

Action-Gardien – Table de concertation des organismes communautaires de PointeSaint-Charles, Karine Triollet
Alternatives, Gaëlle Janvier
Ambassadrice des saines habitudes, Sylvie Bernier
Association canadienne des médecins pour l’environnement,
Université de Montréal (Faculté de médecine), Éric Notebaert
Association des architectes paysagistes du Québec, Bernard Bigras
Association des piétons et cyclistes de NDG (VeloNDG), Deanne Delaney, Jason Savard Association des piétons et cyclistes d’Outremont, Assumpta Cerda, Alexis Hudon, Jill Lance, Eric St-Pierre, Dwight Smith
Centre d’écologie urbaine de Montréal, Véronique Fournier
Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable (CIRODD), Laure Waridel
Cérémonies de vélos fantômes, Gabrielle Anctil, Laurent Deslauriers et Hélène Lefranc Chaire de recherche du Canada en Évaluation et amélioration du système de santé, Astrid Brousselle
Club de ski de fond et raquettes Naturafond, Benoît Meilleur
Coalition Poids, Corinne Voyer
Coalition montréalaise des Tables de quartier, Yves Bellavance
Coalition Vélo Montréal, Daniel Lambert
Coalition Verte, Gareth Richardson
Communauto, Marco Viviani
Concertation Ville-Émard / Côte Saint-Paul (Opération Galt et Saint-Paul/Émard : des allées et des parcs (Quartiers 21)), Assia Kada
Conseil régional de l’environnement de Montréal (CRE-Montréal), Coralie Deny
CRAPAUD, Aurélie Dessain
ENvironnement JEUnesse, Catherine Gauthier
Équiterre, Sidney Ribaux Foire
ÉCOSPHÈRE, Éric Ferland Fondation
David Suzuki, Karel Mayrand
Gestion immobilière Quo Vadis, Natalie Voland
Groupe de recherche appliquée en macroécologie (GRAME – Éco-quartier Lachine), Jonathan Théorêt
Héritage Montréal, Dinu Bumbaru
Héritage Laurentien, Simon Octeau
Imagine Lachine Est, Kate Luthi
Jeunes médecins pour la santé publique (JMPSP), Marie-Ève Beauregard, Sidonie Pénicaud, David-Martin Milot et Catherine Dea Les Amis du Parc Meadowbrook, Louise Legault
Montréal physiquement active, Vincianne Falkner
Mouvement Ceinture verte, Sylvain Perron
Nature-Québec, Christian Simard
Ordre des architectes du Québec,
Nathalie Dion
Piétons Québec, Félix Gravel et Jeanne Robin
Prévention CDN-NDG, Nicole Schiebel
Regroupement intersectoriel des organismes communautaires de Montréal (RIOCM), Sébastien Rivard
Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, Philippe Bourke
Regroupement des tables de concertation de la Petite-Patrie, Eric Besner Renaissance, Pierre Legault
Réseau québécois des Villes et Villages en santé, Julie Lévesque
Réseau québécois de Villes et Villages en santé (président), Denis Marion, maire de Massueville, Réseau québécois de Villes et Villages en santé (vice-président), Denis Lapointe, maire de Salaberry-de-Valleyfield
Revitalisation Airlie-Bayne, Benoît Gibeau
Revitalisation Saint-Pierre et Réseau québécois de revitalisation intégrée, David Marshall Rose architecture, Owen Rose Rue Publique, Manon Pawlas Sauvons la falaise!, Lisa Mintz SH Initiatives urbaines, Mauricio Garzon Beltran
Société environnementale de Côte-des-Neiges (SOCENV), Charles Mercier
Solidarité Saint-Henri – Table de concertation des organismes communautaires de Saint-Henri – Shannon Franssen
Synergie Santé Environnement, Jérôme Ribesse Table de concertation des aînés de l’île de Montréal, Raphael Massé
Université McGill, Kevin Manaugh Université de Montréal (département d’Administration de la santé IRSPUM), André- Pierre Contandriopoulos Université de Montréal, Pierre De Coninck Université de Montréal, Paul Lewis
Université du Québec à Montréal (Chaire inSitu), Florence Paulhiac Scherrer
Université de Sherbrooke (département des Sciences de la santé communautaire), Camille Butzbach
Urbaniste émérite et professeur titulaire à l’Université de Montréal, Gérard Beaudet
Vélo Québec, Suzanne Lareau
Ville en vert, Élyse Rémy
Vivre en ville, Christian Savard
Vrac Environnement, Nils Henner